​Da tragédia de Kherson à surpresa “Rabo de Peixe”